3. Panajachel & Chichicastenango

Mercredi 10 mai 2017. Départ vers 7h pour notre seconde étape: Panajachel sur le lac Atitlan. Nous héritons d'un vieux school bus déglingué qui nous secoue dans tous les sens. Dans un virage serré, Yaya (qui révait) est projeté latéralement de la droite vers la gauche du bus. Sa tête s'écrase sur une vitre qui casse (en partie) sous le choc! Plus de peur que de mal finalement et une simple bosse en guise de souvenir impactant! Vers 10h30 nous atteignons Panajachel, la ville la plus importante sur le lac Atitlan, entouré d'une chaîne de volcans et qui est considéré comme l'un des plus beaux lacs du monde. Pour l'heure, le temps voilé ne nous permet pas encore de profiter du spectacle. Nous sautons dans un pick-up (très secouant) pour partir visiter un petit village reculé accroché à flanc de colline sur les hauteurs du lac: San Antonio Palopo. Ce village est réputé pour les longues tuniques brodées (les huipiles) couleur indigo, que portent les femmes. Une cérémonie mystérieuse à lieu autour de l'église blanche à notre arrivée. Nous nous perdons dans le labyrinthe de petites ruelles pentues qui serpentent sur la colline, sous le regard amusé des gens (nous sommes les seuls touristes dans le village). Retour à Panajachel qui est la ville touristique du lac, l'exacte opposée de San Antonio! Son panorama sur le lac et les volcans est quand même renversant (on lui pardonnera donc son agitation touristiques). Et puis nous séjournerons dans des villages plus authentiques de l'autre côté du lac mais demain nous partons en excursion au célèbre marché de Chichicastenango, qui est accessible depuis Panajachel! C'est pourquoi cette ville sera notre base jusqu'à demain. Et puis nous dormons dans un hôtel donnant sur un petit jardin agréable, habité par un perroquet vert très bavard et par deux petites tortues hypo-actives!Lac Atitlan à Panajachel

Jeudi 11 mai 2017. Réveil à 5h45 pour partir visiter le célèbre marché de Chichicastenango, l'un des plus grands du pays. Le bus collectivo n'étant pas là à l'heure prévu (6h45), nous décidons de monter dans un premier bus à destination de Solola. De Solola nous interceptons un second bus pour los encuentros puis un troisième pour Chichicastenango! Les passagers sont en grande majorité d'origine indienne (maya) et pas un seul touriste à l'horizon dans ces bus! Il faut croire que les routards des environs préfèrent emprunter les shuffles privés recommandés par le lonely planet car à l'arrivée ils sont bien au rendez-vous du marché! Nous débutons la visite de la ville par l'église Santo Tomas, l'une des plus anciennes du pays (bâtie en 1540). Les prêtres mayas ont pris possession des lieux et de nombreux rites pré-hispaniques se pratiquent aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur du site sacré (notamment à l'aide de la fumée du copal, l'encens ancestral). Il s'y dégage une atmosphère surréaliste. En bas des marches de l'église les échoppes chargées d'artisanat pullulent dans toutes les directions. Les vendeurs indiens portent les tenues traditionnelles caractéristiques de leurs villages d'origines. Nous parcourons ce labyrinthe de manière aléatoire. Après 4h sur place nous rebroussons chemin sous une pluie battante. 3 bus plus tard nous sommes de retour à Panajachel alors que la pluie a cessé et que la brume s'évapore pour dévoiler enfin les majestueux volcans qui dominent le lac Atitlan. Petite balade dans Pana et en bord de lac pour fêter ça! Demain direction San Pedro la Laguna sur la rive opposée.Chichicastenango

×